Noticias de Arquitectura


Quand le prince Charles voulait empêcher Jean Nouvel de “dénaturer” Saint-Paul
agosto 20, 2009, 7:45 pm
Filed under: Nouvel | Etiquetas:

LE MONDE | 19.08.09 | 17h46

ondres, correspondant

Le prince Charles est un homme de convictions, aux opinions architecturales très arrêtées. Ainsi, en 2005, l’héritier au trône d’Angleterre a tenté d’empêcher l’architecte Jean Nouvel de construire un immeuble de verre et d’acier adjacent à l’illustre cathédrale Saint-Paul, au coeur de Londres. Le fils aîné d’Elizabeth II avait écrit au directeur général de Land Securities, promoteur du projet One New Change, pour écarter Nouvel en invoquant la nécessité de “permettre à la cathédrale Saint-Paul de briller” avec un projet qui la mettrait mieux en valeur.

// //

//

L’ingérence de l’héritier présomptif de la Couronne vient d’être révélée dans l’édition du 17 août du quotidien The Guardian, qui cite Mike Hussey, alors responsable londonien de la société immobilière. “Le prince n’avait pas vu le plan, explique M. Hussey. Il s’est plaint de la sélection des architectes. Il ne voulait pas d’un moderniste.” De plus, l’ancien promoteur accuse Son Altesse Royale d’avoir fait pression sur ses supérieurs pour remplacer Nouvel par son architecte préféré, Quinlan Terry, adepte des matériaux traditionnels, comme la brique et la pierre. “Son intervention était inappropriée et nous avons décliné sa proposition”, insiste l’ancien dirigeant de Land Securities. Le bâtiment de Nouvel est actuellement en cours de construction.

PROCESSUS FAUSSÉ

Depuis la diffusion, en 1988, d’un film qu’il avait réalisé, le prince de Galles n’a eu de cesse de combattre les méfaits, à ses yeux, des architectes modernistes. Sa dernière intervention (Le Monde du 22 juin) a eu raison de l’ambitieux projet des Chelsea Barracks, une caserne désaffectée de l’ouest de la capitale.

A la suite d’une lettre envoyée par le prince au propriétaire, l’émir du Qatar, le maître d’oeuvre Richard Rogers a été limogé. Parmi les candidats retenus pour le remplacer figurent d’ailleurs une poignée d’inconditionnels de la vision traditionnelle chère à S.A.R.

“Le prince ne doit pas donner son opinion, car elle fausse le processus de planification” : la prestigieuse Royal Institute of British Architects a ainsi dénoncé l’oukase lancé, en 2005, par le futur Charles III contre le concepteur français. L’association professionnelle voit derrière cette campagne princière l’influence rétrograde de la Prince’s Foundation for the Built Environnment, l’organisation caritative de promotion de l’architecture classique qu’il a créée.

Jean Nouvel avait été choisi à l’issue d’un concours international. Son projet entrait parfaitement en symbiose avec le paysage autour du chef-d’oeuvre de Christopher Wren. Surtout, le célèbre bâtisseur bénéficiait du soutien de la Corporation of London, l’organisme gestionnaire de la City, où est située la cathédrale Saint-Paul.

Se définissant comme un dissident, le prince de Galles n’avait pas hésité à défier sa propre mère sur ce dossier. En effet, en 2001, Elizabeth II avait décerné à Jean Nouvel la médaille d’or royale pour service rendu à l’architecture. A titre personnel…

Marc Roche
Anuncios

Dejar un comentario so far
Deja un comentario



Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s



A %d blogueros les gusta esto: