Noticias de Arquitectura


ARCHITECTURE – Calatrava aura bientôt son monument à Madrid
febrero 15, 2009, 4:16 pm
Filed under: Uncategorized | Etiquetas:

mercredi 03 décembre 2008

Ils sont fous ces… Madrilènes. Un obélisque d’une centaine de mètres devrait être érigé en plein cœur de la Plaza de Castilla. Ce projet de l’architecte Santiago Calatrava, lancé en 2004, devrait enfin voir le jour, après nombre d’entraves qui ont retardé sa réalisation

Le pont Lusitania, à Mérida en Estrémadure, une des œuvres emblématiques de Calatrava (banque d’images du ministère de l’Education espagnol)

A l’occasion du tricentenaire de la fondation Caja Madrid, en 2002, il avait été prévu de doter la Plaza de Castilla deux ans plus tard d’un monument de l’architecte espagnol Santiago Calatrava, curieusement absent jusqu’alors dans la capitale. L’architecte s’est fait connaître par ses constructions audacieuses, telles que la cité des arts et des sciences de Valence, la gare de l’aéroport de Saint-Exupéry, à Lyon, ou encore le pont Lusitania de Mérida.
Le projet initial, lancé en grande pompe, devait couronner la place d’une colonne rotative de 120 mètres de haut, qui dépasserait de quelques mètres les tours inclinées “Puertas de Europa”.
Face à la complexité de sa mise en œuvre, la maquette est restée plus de trois ans au fond du tiroir. Dans un premier temps réduit à 70 mètres d’envergure, l’obélisque devrait finalement en mesurer près de 90. Certains détails techniques ont été revus, au niveau des fondations notamment, puisque la présence de l’échangeur souterrain a largement contribué à remettre en cause l’idée d’origine. Fin novembre, les travaux d’aménagement ont enfin été lancés.

La touche Calatrava
Lors de la présentation du projet, Calatrava avait souligné que l’obélisque représentait à la fois la masculinité, de par son élan vertical, mais aussi la féminité, du fait de ses formes arrondies. Référence avait été faite à la Colonne sans fin, l’ouvrage de Brancusi situé à Tirgu Jiu en Roumanie.
Toujours est-il qu’élaboré en bronze doré, formé d’anneaux qui devraient tourner alternativement, le monument porte définitivement la touche Calatrava. Avec un budget de 14.5 millions d’euros financé par la fondation Caja Madrid et la municipalité, il semblerait qu’une solution ait été trouvée pour enfin doter la capitale d’une œuvre de l’artiste.
Antoine Tesson (www.lepetitjournal.com Madrid) mercredi 3 décembre 2008

Anuncios

Dejar un comentario so far
Deja un comentario



Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s



A %d blogueros les gusta esto: