Noticias de Arquitectura


Cinq projets pour la tour Signal de la Défense
mayo 31, 2008, 12:52 pm
Filed under: Francia, Le Figaro, Nouvel

Keren Lentschner
26/05/2008 | Mise à jour : 11:09 | Commentaires 1
.
Qui dessinera le building incarnant en 2015 le renouveau du quartier? Nouvel, Wilmotte, Libeskind, Foster et Ferrier sont en lice. Réponse demain.

C’est aujourd’hui leur grand oral. Ils ne sont plus que cinq en lice : Daniel Libeskind, Sir Norman Foster, Jacques Ferrier, Jean-Michel Wilmotte et Jean Nouvel. Ces cinq vedettes internationales de l’architecture espèrent tous associer leur nom à celui de la tour Signal, un building qui devra incarner en 2015 le renouveau de la Défense, quartier autrefois honni. Tous se succéderont cet après-midi devant un jury composé des députés maires de Puteaux et Courbevoie, de personnalités de l’architecture (François de Mazières, président de la Cité de l’architecture, Dominique Alba, directeur général du Pavillon de l’Arsenal, etc.), de représentants de l’Établissement public d’aménagement de la Défense (Épad) et de l’État. Sur les trente dossiers reçus à l’automne, le jury s’est payé le luxe de recaler des stars, dont l’Anglo-Irakienne Zaha Hadid et le Français Christian de Portzamparc. Six ont dû renoncer faute de financement. « À quelques exceptions près comme Frank Gehry ou Richard Rodgers, les plus grands noms étaient là, se réjouit Bernard Bled, directeur général de l’Épad, chef d’orchestre de la transformation du quartier. Malgré les incertitudes liées à la crise, la Défense conserve son pouvoir d’attraction. »

Le débat sur le «Grand Paris» relancé

La tour Signal pourra être à Paris « ce que la Statue de la liberté est à New York », se plaît à rêver Jean­François Ott, PDG d’Orco, l’investisseur associé à Daniel Libeskind. Une chose est sûre, la future vitrine du quartier d’affaires sera une tour très « verte », la première à cumuler trois labels écologiques : le français (HQE), l’américain (Leeds) et l’anglais (Beeam).

Autre impératif du cahier des charges, la mixité. Les tours jumelles de Jacques Ferrier et du promoteur russe Hermitage proposent ainsi un hôtel de luxe et, surtout, 120 000 m² de logements haut de gamme. Dans celui du Britannique Norman Foster, une fondation du design et 80 000 m² de bureaux côtoient un hôtel. Quant à Daniel Libeskind, qui n’a jamais construit en France, il a prévu avec l’investisseur Orco presque autant de bureaux que de logements, 19 000 m² de commerces et restaurants ainsi qu’un observatoire. Le projet de Jean Nouvel, lauréat du Pritzker, l’équivalent du Nobel dans l’architecture, se distingue par sa façade qui fait la part belle à l’image et par ses 8 000 m² d’équipements publics.

Enfin, Jean-Michel Wilmotte a conçu sa tour « triple » en pensant à l’accueil des touristes puisqu’un hôtel, une résidence et un parc leur seront dédiés. Autant de pistes de réflexions pour l’avenir. La Défense peut se targuer d’avoir contribué à relancer le débat sur la construction de tours dans la capitale.

Anuncios

Dejar un comentario so far
Deja un comentario



Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s



A %d blogueros les gusta esto: