Noticias de Arquitectura


Oscar Niemeyer : l’architecte d’un siècle ?
diciembre 18, 2007, 4:25 am
Filed under: Niemeyer
Rappel des faits
Le Brésilien, dernier dinosaure vivant de l’architecture moderne, fête aujourd’hui son centième anniversaire. l est des hommes qui incarnent à eux seuls l’histoire de leur pays et de leur discipline. Oscar Niemeyer est de ceux-là. Fils de bonne famille, il a très vite emprunté le chemin de la modernité. Sa formation à l’Ecole d’architecture de Rio avec Lucio Costa, avec qui il bâtira plus tard Brasilia, ses rencontres avec Le Corbusier pour l’édification du ministère de la Santé, à Rio, ont donné au Carioca un goût immodéré pour l’invention formelle. Si bien que, parmi les architectes du mouvement moderne, Oscar Niemeyer est sans doute celui qui aura le plus contribué à la libération de son esthétique et aura le plus exploité les possibilités techniques du béton, son matériau de prédilection, participant, et cela est moins connu, à l’émergence des bataillons d’ingénieurs hautement spécialisés dans les structures innovantes. « Vous pouvez aimer ou pas Brasilia, mais vous ne pouvez pas dire que vous avez déjà vu quelque chose de semblable auparavant », dit-il. Cette parole est davantage celle d’un créateur que celle d’un gourou, comme cela fut souvent reproché à Le Corbusier, pour qui il a toujours gardé une affection particulière. Sa singularité formelle, il l’a toujours assumée et en a fait une force, quand d’autres font aujourd’hui l’apologie d’une architecture du quotidien, dont l’immense et unique intérêt résiderait dans sa disparition. Mais Niemeyer reste aussi le symbole d’un engagement politique déterminé auprès des communistes et du mouvement international d’émancipation des peuples. D’aucuns peuvent trouver désuet et quelque peu déplacé son vif attachement à l’Union soviétique. N’oublions pas qu’il a grandi dans un siècle pendant lequel nombreux furent les combats pour la liberté. Qu’il a dû fuir son pays, pour avoir accueilli chez lui la rédaction d’un journal qui déplaisait à la dictature militaire. Résister et participer à la création d’un monde différent, tel aura été son engagement au cours de sa riche existence, que nous souhaitons encore longue et pleine de bonheur. Cyrille Poy
Anuncios

Dejar un comentario so far
Deja un comentario



Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s



A %d blogueros les gusta esto: